Mon 1er 10km...

Le ridicule ne tuant pas, je peux vous décrire mon 1er 10 km...

lundi 9 mai 2016, par Denis

Trouver des témoignages de champions courant le 10km sous les 35 minutes, c’est facile. Par contre, quand on est une limace qui tente de courir ses premières 10 bornes, forcément c’est plus rare, car moins gratifiant...

Comme le ridicule ne tue pas, mais blesse seulement, voici donc mon témoignage...

Après quelques mois de footing, je me fixe un défi énorme : courir le 10 km sur route de ma ville, il se déroule au mois de mai, avec les premières chaleurs, mais le départ étant donné le matin, cela devrait aller.

Je prends cette décision au mois de mars. Je n’ai encore jamais couru une telle distance. Je cours des 5km, en footing, et je trouve déjà cela bien épuisant. Je ne dépasse pas les 10 km/heure. Je vise donc de terminer mes premiers 10 kilos sous 1 heure. Un défi de ouf qui fait sourire maintenant... C’était il y a 10 ans.

Ma préparation

Evidemment, sans coach, je décide tout de même de courir au moins 2 fois par semaine. Je courais auparavant uniquement le dimanche matin. J’ajoute donc une séance de footing le mercredi... Cela devient tout autre chose. Je fais des sorties de 40 minutes, et avec la seconde sortie, je sens déjà que je progresse.

Après avoir lu de nombreuses informations sur le web, j’applique au pied de la lettre certaines recommandations, qui me font évidemment sourire maintenant. Ainsi, je n’hésite pas à manger des pâtes aux repas du midi et du soir les 3 jours précédents l’épreuve tant redoutée... Comme si je partais à la guerre :) Un gag complet, car pour un 10km se gaver de sucres lents ne sert strictement à rien, mais bon, je l’apprendrais que plusieurs années plus tard.

La nuit précédent la course

Je ne dors pas, je suis stressé comme à la veille du bac. Vais-je arriver à terminer la course ? J’ai un doute...

La course, bien plus facile qu’imaginée...

Puis c’est déjà la départ, je pars avec les derniers, pour ne gêner personne, par respect. Très vite, je m’aperçois que d’autres participants sont encore plus lents que moi, me voici rassuré, du coup, j’en profite. Je termine en 49 minutes et 53 secondes. Un exploit ! Jamais je n’ai couru aussi vite...

Le premier trophée : un T-shirt ...

Après l’arrivée, une satisfaction énorme, que j’aurais après chaque course, la satisfaction de l’avoir fait. The job is done ! Mais le nec plus ultra est de conserver ses trophées, dans ce cas, c’était un T-shirt, en coton, c’était il y a 10 ans... Le mettre pour effectuer ses sorties suivantes, c’est juste un moment de gloire qui se renouvelle...

28 mai 2006 : 10km / 49m53s

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.