Abott World Marathon Majors

Chelem du World Marathon Majors, 6 marathons à courir à travers le monde.

mardi 17 mai 2016, par Denis

Chelem des World Marathon Majors, en février 2016, seulement 590 athlètes l’avaient réalisé, dont 21 Français ! J’en fais maintenant partie, fière la bestiole !

World Marathon Majors

Ils sont au nombre de 6, les majors marathons : New-York, Tokyo, Boston, Londres, Berlin et Chigago. Et attention, Paris n’en fait évidemment pas parti. Bien qu’il soit le 3eme marathon au monde pour son nombre de participants, le marathon de Paris n’est pas classé par comme un des majeurs au monde, par Abbott, l’organisateur du WMM, et toc !

World Marathon Majors : de quoi s’agit-il ?

Le World Marathon Majors est donc le regroupement de 6 marathons. Depuis quelques années seulement, ils étaient 5 auparavant. Le marathon de Tokyo est venu se greffer il y a deux ans seulement. Ces 6 marathons forment entre eux un championnat pour les coureurs pros. Comme en formule 1, les athlètes gagnent des points selon leurs places d’arrivées aux 6 marathons. Une victoire valant beaucoup plus d’une place d’honneur. Le vainqueur de l’année est célébré à Tokyo, dernier marathon de la saison. Ceux qui battent des records de chronos d’un marathon peuvent également empocher 1 million de $.

Pour les athlètes lambda comme nous, il existe aussi un trophée : finisher du chelem du World Marathon Majors, avec un diplôme et une belle médaille spécifique !

Aucune condition de chrono minima à effectuer, aucune contrainte sur le nombre d’années pour courir les 6 marathons... Il suffit de les courir. C’est une bonne occasion de parcourir une partie du monde !

Trophées WMM pour les amateurs

Les amateurs que nous sommes reçoivent 3 récompenses :

-* une inscription sur le site attestant de notre exploit. Il suffit de s’inscrire en ligne et d’autoriser la publication de son nom pour être affiché sur cette page : https://www.worldmarathonmajors.com/marathon-stars/six-star-finishers/. Après sa demande il faut attendre un mois à peine pour qu’elle soit prise en compte.

  • 1 beau diplôme attestant de notre "exploit". Nous le recevons par courrier postal. (le cadre n’est pas fourni !)
  • Une belle médaille attestant de notre effort sur-humain pour avoir accompli cet exploit hors du commun (j’en rajoute un peu...). Elle est normalement envoyée 8 semaines après le marathon de Tokyo (en fait, on l’a reçoit près de 4 mois après, mais l’essentiel est bien de la recevoir !).

Messages

  • Bonjour Denis,
    Félicitations et merci pour votre site qui regorge d’informations très utiles pour les coureurs. J’ai comme projet de courir certains marathons du Abott World Marathon Majors. Pour faire ces marathons de légende, êtes-vous passé par une société qui organisait tout (si oui laquelle me conseillez-vous ?) ou vous êtes-vous débrouillé seul pour le dossard, le transport et l’hôtel. Avez-vous des conseils à me donner pour la réalisation de ce projet.
    Je vois dans votre programme de courses 2017 que nous avons des courses en commun, peut-être aurons-nous l’occasion de nous y croiser.
    Encore merci pour votre site et merci d’avance pour votre réponse.
    Très cordialement.

    Olivier BERAL

    • Bonjour Olivier !
      Merci pour ton retour sur ce site :) Concernant le chelem Abott, oui, je suis passé à chaque fois par un tour operator, qui prend tout en charge : les billets d’avion, l’hôtel, le dossard, et même parfois la prépa d’avant course. Je suis souvent parti avec Thomas Cook Marathon pour des raisons futiles, mais j’aimais bien leur sweat avec le drapeau Bleu/Blanc/Rouge et le FRANCE marqué en grosses lettres qu’ils donnent aux coureurs. Mais ils ont changé de sweats depuis 2 ans, et je les trouve maintenant bien moins sympa (ils sont noirs, et il y a un coeur très bizarre dessus, bref comme si nous avions honte de nos couleurs... pas top pour ceux qui souhaitent afficher haut le bleu blanc rouge). Ceux du Marathon Club de France claquent bien mieux. De nombreux Tour Operator proposent chacun de ces 6 marathons car c’est un très bon business... On peut organiser chacun des marathons soi-même évidemment (bien moins cher), cela ne gène en rien la réalisation du chelem, le diplôme et la belle médaille sont gratuites et indépendantes des tour operators. Le souci est surtout d’obtenir un dossard. Des dossards sont réservés aux tour operators, et sans eux, difficile d’en avoir. Si pour Londres ou Berlin cela ne pose pas vraiment de gros soucis, pour les USA et Tokyo, c’est une vraie galère. Soit il faut être un champion et avoir des chronos permettant d’être qualifié d’office et donc d’obtenir un dossard en direct, soit il faut tenter le tirage au sort... Le plus difficile à avoir est celui de Tokyo, car peu de places sont réservées aux étrangers. J’ai tenté le tirage au sort une année, mais comme je n’ai pas souvent de bol, c’était raté, donc j’ai souscrit auprès de Thomas Cook. J’avais testé VO2 Max Voyages sur Berlin, c’était top, car nous avions un vrai coach sportif avec nous. Entraînement et briefing la veille d’avant course, vraiment top de chez top. J’ai appris plein de choses. Chez Thomas Cook, seul New York est bien encadré, par un coach sportif (de renom, Dominique Chauvelier), c’est vraiment sympa de courir avec lui, faire le tour de Central Park à contre-sens, jusque pour montrer que nous sommes Français et que l’on fait chier tous les autres coureurs étrangers qui courent dans l’autre sens... Il y a avait également la kiné de l’équipe olympique française d’athlé, elle nous a donné distillé de nombreux conseils, cela change de toutes les conneries que l’on peut lire sur la toile, le plus souvent ce sont des choses à ne pas faire pour les coureurs lambda dont je fais partie.
      Il faut sans doute comparer les prix, Thomas Cook n’est pas le moins cher d’après nos discussions, et sur NY c’est une véritable usine (1.200 coureurs de mémoire), sur Tokyo, Thomas Cook n’avait que 22 dossards d’attribués, d’où la guerre pour en avoir un ! Avec le recul, ce qui me paraît le plus important reste le coach sportif lors du voyage. Même si tous les voyages sont accompagnés, l’être avec un vrai coach sportif permet d’apprendre pas mal de choses, le briefing d’avant course, j’adore, on sens la tension, le stress... Et le lendemain, en partant, on est bien plus détendu car on a déjà nos points de repère.
      Dans tous les cas, cet objectif du chelem est vraiment top de chez top. Du kiff à l’état pur. Et avec le podium en fin de chelem, difficile de ne pas verser quelques larmes... Le souvenir d’une vie.
      Bien à toi

  • Bravo à toi pour tes nombreux marathons , je viens de finir le marathon de Berlin très roulant. Dans le groupe de marathoniens (Thomas Cook), il y avait une personne qui se promenait avec une grosse médaille impressionnante.
    A-t-il une date limite pour tout les marathons ?
    car a mon actif j’ai fait Londres en 1994, New-york en 2015, Berlin 2017 et je vais faire Chicago en 2018

    • Salut ! Bravo pour Berlin !
      Non, aucune date limite, aucun chrono, juste les courir ! Ce n’est pas déjà pas si mal... Le plus dur à obtenir reste Tokyo, pas pour la course en elle-même (attention ça part très vite, car le 10km part en même temps...), mais pour avoir un dossard, et après à toi la grosse Médaille !
      Chigago, tu vas adorer ! Tu seras reçu chez le Consul de France la veille, histoire de motiver les frenchies... Tip top. Jus de fruits et carottes crues...
      Bien à toi
      Denis

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.