Montévrain 2017 : 4 heures sur une boucle de 2km, ne me dîtes plus jamais que je ne tourne pas rond !

Une course de 4 heures, sur une boucle de 2km, à parcourir le plus grand nombre de fois. Vous pensez qu’il faut se transformer en hamster, et courir comme dans une roue ? Détrompez-vous, parcours réellement varié, parfois exigent, un vrai régal !

jeudi 14 septembre 2017, par Denis

4 heures de Montévrain : chose promise, chose due !

L’an dernier, j’avais participé aux 4 heures de Montévrain 2016, en duo. Fort d’une deuxième place gagnée fièrement avec mon compagnon d’aventure, face à des équipes composées de 4 ou 5 athlètes, j’avais alors écrit qu’en cas de préparation d’un 100km, cette épreuve pouvait être retenue, pour la courir en solo. Et ce qui devait arriver arriva, comme je suis inscris cette année pour les 100km de Millau, j’ai tenu parole et ai donc participé en solo aux 4 heures de Montévrain, ce 27 août 2017.

4 heures de Montévrain : solo, et plus si affinités

Course se déroulant sur une boucle de 2 km, dans la partie basse du parc des Fresnes à Montévrain Cette course est majoritairement courue en équipe, jusqu’à 4 athlètes, ce qui en fait, la course de rentrée parfaite pour courir entre potes, ou membre de clubs. Une première épreuve avant le début de saison, histoire de travailler, certes, l’esprit d’équipe, mais, avant tout, l’endurance.

Organisée par Marne-la-vallée Endurance, cette épreuve gagne ses lettres de noblesse au fil des années. Elle est devenue pour moi la course du début de saison de la région. Idéalement placée dans le calendrier, au retour des congés, elle permet de peaufiner sa reprise, sans stress, sur une course nature pour le moins sympathique.

Météo : tous les temps s’enchaînent à Montévrain en Bretagne !

Même mon chien se rappelle encore de Montévrain... Et pourtant il aime l'eau :) Personne sur la ligne de départ à 9 heures précises. Et pour cause, le départ a été sensiblement retardé, d’une quinzaine de minutes. Un espoir que la météo s’améliore, tant l’orage était localisé sur la zone de jeu. Une pluie diluvienne venait rendre le parcours encore plus technique... De nombreux éclairs rappelaient aux valeureux athlètes que la nature restera toujours la plus forte.

Départ donné à 9:15, la pluie toujours bien présente, mais les éclairs étaient déjà bien moins nombreux. L’orage s’éloignait. Rythme élevé, entre les coureurs en équipe, et les "solos", difficile de savoir quel est l’objectif de chacun. Néanmoins, sans échauffement, la prudence était de ne pas partir trop vite. Le terrain aura, de toute façon, limité la vitesse, notamment dans le parcours boisé, où, après quelques tours seulement, il devenait bien difficile de garder son équilibre.

En Bretagne, quand il pleut, les gens du coin vous disent que le temps change vite... En espérant ainsi vous persuader de ne pas renoncer si rapidement à votre séjour. Cela provoque chez moi, un demi-tour direct, car cela veut dire, que si le soleil arrive bien après cet épisode pluvieux, il ne restera donc pas longtemps, car le temps change vite... CQFD, demi-tour illico. Montévrain n’est donc pas en Bretagne, car après la pluie, le soleil est resté...

Du patinage artistique, pendant la première heure de course...

A chaque tour, il fallait se demander quel serait le côté de sa chute. La course, sur deux parties seulement, ressemblait plus à un cross hivernal, qu’à un trail sur chemin entre athlètes de bonne famille. Les concurrents optimistes, se disant qu’au mois d’août, les chemins seraient secs, équipés de runnings classiques, en étaient pour leur grade. Glissades assurées.

Equipé de trails légères, je glissais toutes les 2 ou 3 foulées dans la partie boisée du haut du parcours. Fort heureusement, la pluie cessa moins d’une heure après le départ... Et le parcours, tout en restant gras, devenait bien plus praticable.

Ravitos, de l’eau et de l’eau, et c’est très bien ainsi !

L’organisation de course avait prévenu. Les ravitos sont composés uniquement d’eau, à vous d’inventer ce que vous souhaitez manger avec. Fournir de la nourriture aurait un coût bien trop élevé pour l’organisation, compte-tenu de la durée de la course (et du fait des équipiers restant plantés devant les stands de ravito en attendant leurs co-équipiers en course...). Avec des frais d’inscription de seulement 12€ pour 4 heures de course, en demander davantage, serait effectivement abuser.

Tester son alimentation pour les épreuves d’endurance

Non seulement cette course devait me permettre d’éprouver mon endurance via cette sortie de 4 heures, mais elle devait également me permettre de tester mes ravitaillements en solides : sucré & salé. J’ai opté pour un mix entre les barres Bio Amandes d’Endur’Activ (plutôt sucrées) et les nouvelles Origine Bar (sucrées & salées) d’Overstims. Tout va bien, ça passe impeccable, aussi bien sucré que salé, j’aime aussi bien le goût, que la mastication est agréable. Donc je valide...

Ma course en détails

Je n’avais pas vraiment d’objectif, si j’atteignais les 50km en 4 heures, cela aurait été un signe de grande force physique, mais vu le terrain, très boueux sur une partie, cela m’a rapidement dissuadé de tenter cet objectif. Du coup, je tournais aux sensations, en pensant à Millau.

Denis est un tocard et même parfois une gourde !

En configuration Millau, donc avec une ceinture porte-bidon (alias une gourde), notre tocard a tout de même réussi à faire tomber sa gourde dans le petit ruisseau surplombé par un petit pont en bois que nous traversions à chaque tour. Du coup, un arrêt fût obligatoire, et une partie de pêche commença. Incapable de joindre sa gourde, que le courant emportait gentiment, notre tocard du mettre les pieds dans ce petit ruisseau pour reprendre son bien. De toute façon, il avait déjà les pieds trempés, un peu d’eau dans ses chaussettes bien macérées depuis 2 heures faisait finalement du bien... Comme quoi, chaque petit incident peut être une source de bienfait. [NDLR, ne vous inquiétez pas, Denis travaille son mental, tout est positif...]

Longtemps 2eme de la course, pour finir 1er !

Lors des passages au point de départ de la boucle, le speaker annonçait le classement, j’étais 2eme de la course en solo. Plutôt étonné, je souhaitais conserver cette place honorifique. Mais au fil des tours, l’écart avec le 1er se réduisait pour arriver à quelques centaines de mètres, toujours selon l’animateur vocal. Il restait encore 2 heures de course, bien trop tôt pour tenter le moindre effort supplémentaire pour tenter la jonction. Je laissais donc le temps passer.

Bien m’en a pris, car le leader de la course a subi un "coup de moins bien" au début de la 4eme heure, un défaut d’alimentation, puisqu’il m’a indiqué avoir été en hypoglycémie. Une petite erreur de gestion de course, qui me profita, dirons-nous, plus sur tapis vert que par des performances athlétiques avérées.

Quelques tours plus tard, je le doublai de nouveau, lui prenant ainsi un tour, scellant ainsi définitivement ma victoire surprenante sur cette course de préparation.

Au final, j’ai bouclé 24 tours, soit 48km, un D+ de 570m au total, marquant ainsi le petit faux-plat présent. Arrivé de concert avec la 1ère féminine pour achever notre dernier tour.

Des photos sous tous les angles

Cette course est également unique en son genre sur un autre point. Je n’ai jamais eu autant de photos en action dans une course. Forcément, le fait de tourner en boucle fait que l’on repasse fréquemment devant le photographe, mais quand bien même, à diverses endroits, sous divers climats, toutes ces photos sont publiées par Manu Thivent sur la page Facebook de la course. Merci !

Ces bénévoles qui devraient obtenir la médaille du mérite !

Quand vous courez sous la flotte, ce n’est pas hyper agréable, mais bon vous courez. Une fois trempé, c’est même plutôt sympa, au moins, vous n’avez pas trop chaud. Mais quand vous êtes bénévole, que vous restez sur place, sous la flotte, pendant 4 heures, vous devez avoir bien plus de courage que les athlètes... Et les bénévoles de cette course, eux, ont tous tenu bon, jusqu’au bout ! Bravo ! Et Merci !

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.