Denis

51 balais. Aucun sport pratiqué mes 40 premières années de ma vie. Plutôt averse aux sportifs, aucun intérêt à priori.

Puis, j’ai débuté la course à pied, comme beaucoup, pour perdre du poids et éliminer ce gras apparu sur mon bide, au fil des steaks frites de la cantine de la boite. Des débuts très difficiles, et puis, avec de la persévérance, c’est la révélation, et la pratique de la course à pied est devenue addictive.

Le marathon est devenue ma distance favorite, car elle permet de se retrouver un moment avec soi-même, un rendez-vous de quelques heures avec son esprit, c’est beau...

Après une première tentative réussie en 2017 sur des distances plus longues (80km Éco-Trail de Paris, 100km de Milllau, 72 km de la SaintéLyon), Je vais revenir sur un peu de vitesse avec des marathons internationaux en 2018 (Barcelone, SalzBurg, San Francisco), avant de me lancer dans l’infini et l’au-delà, la diag des tarés en 2019... Car je le suis bien un peu.


Envoyer un message