Bilan 2017, objectifs 2018, toujours plus, plus de km, plus fou, plus vieux...

That’s it ! 2017 c’est torché ! Place à 2018, fin décembre 2017, je me suis accordé une année de repos bien méritée. Mais voilà, nous sommes déjà en 2018, il faut donc reprendre les courses et envoyer. Bilan et perspectives du tocard de la course à pied...

dimanche 7 janvier 2018, par Denis

Bilan 2017

"Nous apprenons plus de nos échecs que de nos succès", me disait encore hier matin, ma voisine, après avoir embouti mon portail. Une utilisation abusive de sa vitesse interdite, la marche arrière.

Alors, c’est certain, une année sportive sans échec, ce serait un peu une année d’ignorance. Et peut-on être vraiment heureux dans l’ignorance ? (dédicace aux lycéens de terminal, cours de philosophie). Fort heureusement, j’ai connu quelques désillusions en 2017, source d’enseignements. Ainsi, selon l’adage, si souvent évoqué par les athlètes lors des fins de soirées arrosées, "plus je cours moins vite, moins je ne cours pas plus vite " se vérifie donc. En clair, plus on habitue son petit corps à avaler des km à rythme modéré, et moins on est rapide sur courte distance. Ben voui... Mon vétérinaire (consultation moins onéreuse que chez le médecin, nous ne sommes que des animaux), adepte de la course de lévriers russes, me l’a confirmé. Et donc pour se qualifier pour le 10km route, après avoir fait des sorties aussi longues en 2017, va falloir cravacher sérieusement pour y arriver. Ou prendre la prescription faite, mais il est indiqué que le cheval doit peser au moins 450kg pour cette dose... J’hésite encore. C’est ainsi donc que j’ai bien raté la qualif aux championnats de France, sur ma course de mes débuts, celle de Bussy St Georges. Ok, il faisait super chaud ce jour-là, mais si on commence à se trouver des prétextes, on ne va jamais y arriver...

El Tocardo n’est pas le roi de la pédale

Échec également, mais cette fois-ci, en vélo, chez mon cardiologue. Je n’ai pas réussi à exploser mon record absolu de puissance lors de mon test annuel. Déception. Une baisse de forme, je ne sais pas, l’âge ? Déjà ? Mais je suis encore tout jeune ! Ma stratégie de mouliner à la manière de Froome (tu ne connais pas ? tu ne seras jamais vraiment heureux dans l’ignorance...) dès les premières minutes est donc foireuse. Certes, nous n’avons sans doute pas la même alimentation (sic), et puis c’est un champion, je ne suis qu’un micronion (tu ne connais pas ? Ouh là.. Tu as déjà réussi à lire tout ce texte ? C’est déjà bien... Respire. Reprends un chocolat...). Visiblement, si son cœur ne dépasse pas les 160 puls pendant 10 heures sur une étape du Tour de France, le mien les dépasse largement seulement 2 minutes après le début de séance. Or le franchissement des 160 puls/min déclenche la fin du test... Donc à méditer. Un vélo électrique ?

El Tocardo, le principe d’Archimède reste une énigme

Échec côté natation : je devais parfaire ma technique anti-noyade en 2017 en vue de mon premier triathlon en 2018. Et franchement, je suis nul. Une pierre nage mieux que moi, ou tout aussi bien, et de plus, n’a pas de souci de respiration. J’ai tenté une course sur 50 m contre une pierre de 1kg. Bon ok, la pierre n’a pas franchie l’arrivée, mais moi non plus. Mon squelette en forme de W en diagonale (ah tu vois que je suis mal foutu...) ne doit pas me faciliter la tâche. Mais on ne lâche rien... Des cours avec maître Yoda, ou Nageur, s’imposent...

El Tocardo, quelques succès, une fausse modestie affligeante

Côté succès, la liste est longue (ouais, je sais, toujours rester humble... blabla...), le plus grand restera sans doute le 100km de Millau. Un podium (3e Master 2) sur ce type de course, sans jamais avoir couru la distance auparavant tient du coup de chance du débutant. Qui plus est, à Millau, qui n’est pas franchement réputé pour sa facilité.

Bilan kilométrique, même pas 5.000 km ! Feignasse !

Bon c’est bien beau tout ça, mais vu les objectifs 2017, on veut des chiffres ! Des chiffres, pour les comptables, amateurs de numérologie et autres joueurs de loto :

  • Activités : 339 (y compris course à pied et marche nordique)
  • Distances : 4,906.19 km (moyenne de 13.4km par jour, marches incluses)
  • Heures : 508:14:05 (21 jours)
  • Calories dépensées : 282.375 Kcal (soit 277.65 tablettes de chocolat noir/noisettes entières Cote d’Or de 180 grammes)

Garmin ne donne pas l’équivalent des Kcal dépensés en nombre de tablettes de chocolat, j’ai dû faire le calcul moi-même ! Incroyable quand même, le prix que cela coûte ces engins de mesure. C’est la base quand même.

Objectifs 2018

Inutile d’appeler les secours. Je ne suis pas devenu fou, ce sera pour 2019 seulement. Le planning 2018 n’est pas si chargé que cela, par rapport à 2017. Et puis, ce n’est qu’un planning. Des sorties seront retirées, d’autres seront ajoutées... L’idée est de prendre une année de repos avant 2019, qui s’annonce un peu plus taquine...

Liste des réjouissances 2018

2019, un fou, mais pas seulement en diagonale...

Bon, c’est sympa de planifier quelques courses, mais bon, dans la vie, il faut des vrais défis. Un peu de piquant. Alors en 2019, car cela ne s’improvise pas, si le réchauffement climatique n’aura pas encore déréglé complètement la météo, El Tocardo devrait aller du côté de la Réunion pour goûter au supplice de la Diagonale des Fous... Gloups... Et finir le séjour à l’île Maurice... Pas folle la guêpe.

A ben c'est bon, si on a 25 ans pour la faire cette course...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.