Sans Gluten ?

Faut-il manger sans gluten ? Quand la mode fait faire n’importe quoi...

lundi 9 mai 2016, par Denis

Manger sans gluten, quand on est pas intolérant, c’est juste stupide !

Certaines personnes non intolérantes au Gluten mangent pourtant des produits sans Gluten, pensant que cela est bon pour leur corps. Oups, c’est juste le contraire...

Hormis pour les personnes réellement atteintes de la maladie Cœliaque (comme le joueur de tennis français Tsonga), le sans gluten n’est autre qu’une hérésie marketing, histoire de vendre les produits un peu plus cher... Certaines stars de tennis (décidément..) s’en servent même pour faire du pur business, auprès d’un segment de la population en recherche d’identité alimentaire. Ce type de régime privatif n’est absolument pas prouvé, au contraire. Les avis des nutritionnistes vont à l’inverse, c’est de la pure ineptie, hormis pour les personnes réellement intolérantes au gluten, évidemment.

Le hic est que si l’on ne mange plus du tout de gluten, on devient intolérant au gluten ! Gag !

C’est un peu comme avec le lait, moins on en boit, moins on le digère. Il faut avoir les bonnes petites bêbêtes dans le ventre pour digérer bien tout cela. Avec le gluten, c’est la même chose. Si vous n’en mangez plus, au bout d’un moment, vous commencerez à devenir intolérant, ce sera bien fait pour vous ! Fallait pas commencer ! Yac !

Des barres énergétiques sans gluten, des gels sans gluten, des pâtes sans gluten... A quand les runnings sans gluten ?

Tout devient sans gluten... Super ! Petit rappel, le gluten, ce sont des protéines... Manger des pâtes sans gluten ? Beurk ! Et comme d’habitude, moins il y a de bons aliments dans un produit, plus il est cher. Les pâtes sans gluten sont plus chères que les pâtes avec gluten, évidemment.

Pâtes sans gluten, à éviter pour les sportifs !

Des pâtes sans gluten, c’est juste une hérésie totale. L’Index Glycémique est alors proche des 100, du sucre pur ! Aucune protéine (gluten) n’étant présente pour abaisser ce pic de glycémie. Bravo les gars, encore tout faux !

Sans Gluten = moins de fibres et de protéines, et plus d’additifs en tous genres

Pour réaliser des pâtes ou du pain sans gluten, il ne suffit pas d’enlever cette protéine. Pour pouvoir pétrir les pâtes, les industriels sont donc obligés de rajouter des émulsifiants et des épaississants. Des ajouts qui allongent considérablement la liste des ingrédients. Ainsi, une pâte brisée classique et son pendant "sans gluten", pas moins de neuf ingrédients ont été ajoutés comme du sucre, de l’alcool, de la gomme xanthane ou encore de l’acidifiant.

Dans les apports nutritionnels, la suppression du gluten a aussi de sérieuses conséquences. Dans les gâteaux, les pizzas et le pain de mie, les compositions démontrent qu’on y trouve moins de protéines et de fibres que dans les produits conventionnels. Les farines utilisées sont naturellement moins riches en protéines que la farine de blé et les recettes sont très différentes. Ainsi, dans un paquet de pain mie conventionnel, on trouve 8,3g de protéines, contre 2,6g de protéines pour un pain de mie sans gluten.

L’allergie pure au gluten est très rare

L’allergie au gluten est une pathologie assez rare. Les personnes en souffrant peuvent être diagnostiquées assez facilement car la réaction allergique intervient immédiatement après l’ingestion d’un produit contenant du gluten. Elle se manifeste par des problèmes respiratoires et/ou digestifs et peut aller jusqu’à provoquer des œdèmes. Contrairement à l’intolérance, l’allergie ne détruit pas la paroi de l’intestin grêle.

L’intolérance au gluten reste difficile à diagnostiquer

L’intolérance au gluten est aussi appelée maladie cœliaque. Cette maladie peut se déclarer à n’importe quel moment de la vie. Elle est très difficile à diagnostiquer car les symptômes peuvent être multiples. La maladie cœliaque détruit progressivement la paroi de l’intestin grêle peut avoir de très graves conséquences si le patient ne suit pas à vie un régime sans gluten.

Il ne faut pas arrêter le gluten sans avoir fait des tests au préalable

Attention, avant de se lancer dans un tel régime il faut avoir subi plusieurs tests médicaux. Une prise de sang d’abord pour vérifier le taux d’anticorps anti-transglutaminase IGA. Si celui-ci est très élevé, il faudra procéder à une endoscopie pour faire une biopsie de la paroi intestinale. Si le patient élimine le gluten de son alimentation avant de passer ces tests, la maladie sera impossible à diagnostiquer.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.